Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Automassage du visage et des seins : les gestes beauté à adopter

Le visage

L’huile de noisette est particulièrement douce et nourrissante pour la peau du visage, mais l’huile de sésame convient aussi.
Vous pouvez soit vous allonger, soit rester assis pour réaliser cet automassage. Éventuellement, placez vos coudes sur une table, cela évitera la fatigue des bras si vous vous massez assez longtemps.
Quels que soient les mouvements effectués, ils iront du centre vers le périphérie.
Huilez vos mains, ou directement le visage. Lissez votre front du centre vers les tempes, en plusieurs lignes horizontales, pour couvrir toute la surface. Massez les arcades sourcilières, en formant une petite pince avec les doigts ; lissez les arcades en s’appuyant sur la structure osseuse.
Vous pouvez aussi faire des petites pressions/pincements tous les ½ cm. Massez les tempes, en cercles. Massez les pommettes supérieures, sous les yeux. Appuyez-vous sur la structure osseuse et ne tirez pas trop la partie fine de cette partie du visage.
Faites le même mouvement sous les pommettes, en ramenant le mouvement devant les oreilles. Insistez sur les ailes du nez et sur le sillon naso-pharingien.
Massez le tour de la bouche, toujours en lignes du centre vers les oreilles, puis la mâchoire inférieure, en prenant le maxillaire entre les doigts, comme une pince.
Pour terminer, se masser soi-même les oreilles et la nuque, les trapèzes. Finissez cet automassage par de grands mouvements sur tout le visage et la tête.

Les seins

Cet automassage devrait faire partie des gestes quotidiens de chaque femme, tant pour son rôle préventif que dans une démarche esthétique.
Il est également particulièrement important pendant la grossesse et l’allaitement : il accompagne les modifications de la morphologie des seins au cours de la grossesse, les prépare à l’allaitement en préservant leur souplesse.
En facilitant la circulation dans les galactophores, il prévient les engorgements et facilite le retour à la normale. On évitera cependant de le pratiquer pendant la grossesse, s’il y a des contractions. En outre, il agit sur toute la région du cœur et des émotions subtiles.
Commencez par préparer la zone pectorale : par un mouvement de va-et-vient, d’une épaule à l’autre, les mains à plat, massez toute la zone des clavicules et des pectoraux.
Ensuite, se masser soi-même le plexus solaire du bout des doigts, pour détendre les tensions. Faites de grands infinis tout autour des côtes flottantes et dans la région du diaphragme.
Puis, avec le plat des mains (l’une, l’autre ou les deux), dessinez des grands infinis tout autour des seins, dans un sens, puis dans l’autre, en englobant une zone assez large qui va jusque sur les flancs.
Dessinez des cercles, dans le sens des aiguilles d’une montre, puis en sens inverse, autour d’un sein puis de l’autre, ou autour des deux en même temps.
Sur chaque sein, tracez avec le bout des doigts de petites lignes en étoiles, de la base du sein vers le mamelon, en imprimant de légères vibrations.
Avec l’annulaire et beaucoup d’huile, tracez trois cercles sur l’aréole, dans un sens puis dans l’autre.
Enfin, avec les cinq doigts, tirez légèrement le mamelon en direction des quatre points cardinaux. Puis, avec l’annulaire, pressez trois fois sur le mamelon.